pl en fr

Histoire des maisons de poupée

L'histoire des maisons de poupée commence par des modèles les plus simples et se termine aux véritables œuvres d'art, à la création desquelles, étaient impliqués les artistes et les artisans bien connus. En raison des coûts, liés à la fabrication d’une maison, uniquement les plus riches représentants du patriciat, pouvaient se permettre d’en avoir une. Autrefois elles étaient fréquentées dans les cours royales, aux palais princiers et dans les maisons de l'aristocratie riche de l’Allemagne, France, Hollande, Italie et Angleterre. Maintenant, en tant qu’un document de trois dimensions, qui présente la culture spirituelle et matérielle de l’époque d’autrefois, elles se trouvent en possession de musées et de collectionneurs privés.

Nuremberg était un centre essentiel de la production de maisons de poupée. Les miniatures y fabriquées se caractérisaient de la finesse d’exécution, de l’attention au détail et le faste de l’équipement . Cela impliquait un prix élevé. Juste derrière Nuremberg se plaçait Paris. On a prêté une grande attention à la finition élégante de la maison et aussi à l’habillage des poupées. Cela correspondait aux tendances de la mode. Beaucoup de maisons anglaises, tellement préférées, dans les cours royales et parmi l’aristocratie riche, on peut actuellement admirer aux musées. Les maisons de pouppée de buffet, hollandaises dépassaient, du point de vue du coût élevé, celles d’autres pays. Agencées avec fanfar, elles étaient équipées d’objets de matériaux précieux, comme l’ivoire, l’argent et la porcelaine. Habituellement elles étaient un cadeau de mariage de la part de l’époux à son épouse. Comme une copie fidèle du domaine familiale de la mariée, elles devaient soulager son mal de la maison. Les artisans réunis à un guilde séparée, s’occupaient de leurs fabrication.

La plus célèbre et la plus connue est la maison de poupée, anglaise de la reine Marie. Elle présente le château de Windsor, de XVIII siècle. Elle est exécutée à l’échelle 1:12. A l’intérieur, on a reproduit l’équipement du château des années vingt, du XX siècle. Elle était un cadeau d’anniversaire pour la reine Marie, donné comme un geste de la gratitude pour son attitude et son dévouement pendant la I-ère Guerre Mondiale. Son auteur était la princesse Marie-Louise et son designer Sir Edwin Lutyen. La réalisation de cette miniature extraordinaire durait quatre ans. L’intérieur impressionne par sa précision et la fidélité de reproduction. Les papiers peints sur les murs, les tapis, les rideaux et les meubles constituent les copies fidèles de ceux, qui se trouvaient dans un véritable château de la reine Marie. Vous pouvez y trouver des peintures des artistes contemporains, 300 volumes de livres des écrivains, comme A. Conan Doyle, J. Conrad, R. Graves, et d’autres, un gramophone en miniature, qui reproduit God save the King, des albums avec des photos, et bien plus encore. Dans le garage, il y a des voitures royales avec les moteurs à essence. Dans les salles de bains de minuscules serviettes sont accrochées, dans les caves viellissent les bouteilles avec un vrai vin. La canalisation d’eau courante, chaude et froide, ainsi que l’installation électrique fonctionnent bien. 70 personnes ont travaillé sur cette maison: les artistes, les artisans, les sculpteurs, les peintres, les écrivains et les poètes. A présent, elle se trouve au château de Windsor.

Le travaux sur la maison de buffet Petronelli de la Curt, duraient 20 ans! Elle a été commandée en 1670. Réalisée en bois d’olivier et divisée en 11 parties, agencée avec beaucoup de splendeur, remplie de bibelots, elle contient 1600 objets différents. A partir des poupées en nombre 28, par des peintures des maîtres hollandais, des sculptures en ivoire, les sculptures, les horloges finement réalisées, et même le globe terrestre dans un cadre de laiton, jusqu’aux livres reliés en cuir et illustrés. Il était la fierté de son propriétaire. Actuellement, elle se trouve au musée à Utrecht.

Les maisons de poupée étaient un produit exclusif, disponible pour peu de gens. Exécutées avec précision, à partir de matériaux de haute qualité, elles faisaient ravir par la fidélité de détails et le mystère d'exécution. Elles étaient des œuvres d'artistes et d'artisans de talent, en dépassant de loin la taille de jouets ordinaires. Elles décoraient, et élevaient le prestige des propriétaires, mais aussi éduquaient et jouaient.

Boomini retourne à la tradition et apporte la beauté à des maisons modernes, la plus haute qualité d’exécution et la sécurité d’utilisation. Nos maisons sont à la fois un élément de design d'intérieur, ainsi qu’un beau jouet, qui permet aux enfants de développer leur imagination, et des fonctions sociales, de répondre aux besoins intellectuels et affectifs, et de développer un sens de l'esthétique et une passion pour la beauté. Boomini apprend à rechercher ce qui est le meilleur, noble et unique.